Réservez
85€ par personne
Informations
Contactez-nous
+377 98 06 41 59

Monte-Carlo Jazz Festival

Eric Legnini Trio

Eric Legnini Trio

Une fin de festival inoubliable avec Eric Legnini en première partie de Marcus Miller et Selah Sue qui partageront la scène de l'Opéra Garnier le 2 décembre 2018.

Informations
  • Date: 2 décembre 2018
  • Salle de concert: Opéra Garnier Monte-Carlo
  • Eric Legnini en première partie de Marcus Miller et Selah Sue
  • Type de concert: Assis-numéroté
  • Ouverture des portes: 16h30
  • Début du concert: 17h00
  • Dress code : Tenue correcte exigée
  • Age minimum : 7 ans
  • Mail: ticketoffice@sbm.mc

Première partie: Eric Legnini Trio

C’est au milieu des années 90 que l'on remarque, au sein du bouillonnant quintet de Stefano Di Battista, un jeune pianiste aussi discret que talentueux : Eric Legnini. Enrichissant, sans relâche le discours volubile et enflammé du saxophoniste alto, son style direct et généreux, trempé dans l’âme noire du piano jazz, son phrasé riche, à la fois raffiné et sensuel, toujours porté vers le chant et la mélodie, son aptitude au swing exceptionnelle, servie par une rigueur et une sobriété dans la mise en place rythmique digne des grands maîtres du hard bop, ont fait en peu de temps d’Eric Legnini l’un des sidemen les plus recherchés. Il n’a pas tardé, non plus, à se signaler comme compositeur doué et comme leader. 

 

Quand il ne joue pas au sein de groupes « all stars » (Ibrahim Maalouf, Manu Katché, Richard Bon, Stefano di Battista...), ou ne réalise pas d’albums pour les autres (Kellylee Evans, par exemple), Legnini enregistre des albums raffinés. Le dernier en date, Waxx Up sorti au printemps 2017, met en avant les voix de Yael Naïm, Charles X, Mathieu Boogaerts, Michelle Willis, Hugh Coltman ou Natalie Williams. Mais c’est en trio, avec Franck Agulhon à la batterie et Daniel Romeo à la basse électrique, que le pianiste est attendu au Monte-Carlo Jazz Festival, pour un de ces concerts au groove fabuleux dont il est  coutumier.

 

Marcus Miller feat.Selah Sue

Une rencontre au sommet ! L’idée est née lors du Monte-Carlo Jazz Festival 2015 et s’est concrétisée à Jazz à Juan dont, Marcus Miller et Selah Sue partageaient l’affiche en 2016. Entre le bassiste légendaire et la chanteuse belge, ça a « matché » tout de suite. Marcus a invité Selah sur son nouvel album, le bien nommé Laid Black (Blue Note/Universal) et les voilà à nouveau réunis pour le Monte-Carlo Jazz Festival.

 

Auréolé de deux Grammy® Awards, mais aussi de l’« Edison Award for Lifetime achievement in Jazz » et d’une « Victoire du Jazz » pour l’ensemble de sa carrière, Marcus Miller est non seulement le pionnier  de la basse électrique et un multi-instrumentiste hors du commun, mais aussi un compositeur et un producteur doué d’un talent exceptionnel. Le mythique album Tutu, composé et produit pour Miles Davis, a scellé sa renommée mondiale alors qu’il n’avait que 25 ans. Depuis, ses nombreuses collaborations avec les plus grands (Eric Clapton, George Benson, Aretha Franklin, Brian Ferry, Wayne Shorter, Herbie Hancock et Carlos Santana pour ne citer qu’eux), ont façonné son univers musical.

 

Née à Louvain en 1989, Selah Sue a commencé à chanter et à composer ses propres chansons à l’âge de 15 ans. Remarquée en première partie d’un concert de Prince à Anvers en 2010, elle enregistre l’année suivante son premier album éponyme qui devient rapidement disque de platine. Depuis, elle écume les scènes et les festivals, car c’est là qu’elle se sent le mieux et donne le meilleur d’elle-même. Entre rock, folk, soul, funk, reggae, ragga et aujourd’hui jazz, sa palette musicale ne cesse de s’élargir. Que nous réserve encore sa collaboration avec l’immense Marcus Miller ? Comme elle le chante sur l’album: «Que Sera Sera»!