Green Monaco
Se sentir bien
Zoom sur

Monte-Carlo Société des Bains de Mer & l’écoresponsabilité : Paroles de collaborateurs

Écoresponsabilité et engagement ne sont pas de vains mots pour le groupe Monte-Carlo Société des Bains de Mer qui, depuis plus de 10 ans, s’est engagé dans une démarche environnementale, sociale et sociétale. Luxe et durabilité ont tant en commun : chartes, certifications et nombreuses actions le prouvent jour après jour. Témoins et partie prenante, cinq collaborateurs partagent leur vision de cet engagement au quotidien.

Un engagement historique sans cesse renouvelé

Si l’on demande au Directeur Adjoint Monte-Carlo Beach, Emmanuel Taillandier, de définir en quelques mots ce qu’est l’écologie, il répond en toute simplicité : « un engagement permanent pour préserver l’avenir. » Pour lui s’engager c’est « embarquer les équipes dans des actions concrètes qui touchent au quotidien de chacun et qui peuvent être mesurables pour donner du sens à son action ». Pour les clients, cela se traduit notamment à la table de L’Elsa, restaurant gastronomique certifié Ecocert niveau 3, avec sa carte 100% biologique et pêche sauvage.

Monsieur-Emmanuel-Taillandier-Directeur-Adjoint-Monte-Carlo-Beach

Mais c’est aussi la mise à disposition pour la clientèle de véhicules « green », pour une mobilité douce et écoresponsable. Dans le cadre de son travail et de celui de son équipe, Emmanuel Taillandier cite également, pêle-mêle, « le tri sélectif des déchets pratiqué sur 12 niveaux ou encore la lutte contre le gaspillage alimentaire ». Un engagement qui s’est vu récemment salué par le premier Prix Spécial Hôtel & Lodge Green. « La reconnaissance d’un engagement dans la durée et un encouragement à progresser encore et toujours, se félicite le Directeur adjoint du Monte-Carlo Beach. Figurer dans le catalogue des 100 meilleurs hôtels au monde selon les critères de Hôtel & Lodge est une grande fierté pour les équipes. » Et de poursuivre : « La légitimité de cette distinction tient pour partie à l’engagement historique depuis plus de 20 ans du Monte-Carlo Beach, ainsi qu’à la diversité de ses actions menées dans tous les domaines du développement durable » : de la construction d’une digue récifale à biodiversité positive pour protéger la plage et permettre le développement de la faune marine, à la sanctuarisation de la pointe de La Vigie, classifiée en Refuge de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) pour agir en faveur de la biodiversité de proximité.

Velo electrique Monte-Carlo Beach

Prochains pas vers l'écoresponsabilité pour le Monte-Carlo Beach ? « Basculer la base nautique du Monte-Carlo Beach du thermique vers l’électrique, installer des panneaux photovoltaïques sur le prochain bâtiment en rénovation, doubler la surface du Refuge LPO en intégrant le périmètre de la Villa La Vigie ou encore embarquer le service des jardins dans une production maraîchère et fruitière 100 % Monte-Carlo Société des Bains de Mer dans la propriété de Beausoleil du vallon de la Noix. » Que de beaux projets en perspective !

Le Tigre Monte-Carlo, rencontre avec Elodie Garamond et Danielle Garcelon

Expliquer, accompagner, sensibiliser

« Respecter l’environnement, les animaux, préserver la nouvelle génération et leur laisser comme héritage une belle planète », c’est ainsi que Monique Lanord, General Housekeeper à l’Hôtel Hermitage Monte-Carlo, définit l’écologie. Plus qu’un simple discours, « c’est un contrat que l’on signe » et qui consiste à mettre l’excellence et le savoir-faire de l’Hôtel Hermitage Monte-Carlo au service d’un développement durable et raisonné. « Il s’agit pour nous d’appliquer et faire appliquer les différentes actions auxquelles nous sommes engagés avec la charte Green Globe ».

Engagement social et développement durable à Monaco

Au quotidien, pour Monique Lanord, cela peut prendre la forme de petits gestes qui font la différence comme « la chasse » à la lumière, l’extinction de la climatisation quand les chambres ne sont pas occupées, respecter le tri. Mais il s’agit aussi d’une démarche au long cours qui consiste à expliquer, accompagner et sensibiliser les collaborateurs. Entre formation annuelle, mise en place d’un « Green Corner » pour le recyclage et la réutilisation de divers matériaux ou encore organisation de sessions d’« éveil musculaire » pour la prévention des troubles musculo-squelettiques en faveur du personnel. Afin de structurer et formaliser au mieux ses engagements , l’Hôtel Hermitage Monte-Carlo s’est doté d’une Green Team, vingt personnes dédiée au suivi de toutes les actions. C’est à elle que l’on doit aussi la réalisation de beaux projets tels que l’inauguration du jardin aromatique du Pavyllon Monte-Carlo, un restaurant de Yannick Alléno à l'Hôtel Hermitage Monte-Carlo. Ou encore la culture, depuis 2019, sur les hauteurs de Beausoleil du potager de l’Hôtel Hermitage Monte-Carlo. 400 m2 de verdure, entre collines et soleil, entièrement voués, là encore, à venir garnir les cuisines et les tables du restaurant! Pour la Green Team, un seul credo : « For Ever Green » !

Engagement social et développement durable à Monaco

La gastronomie, une question d’engagement réciproque

Aux commandes des délicieuses « gourmandises » du restaurant Le Louis XV – Alain Ducasse à L’Hôtel de Paris ***, le Chef pâtissier Sandro Michelo perçoit lui l’écologie comme « la quintessence des produits d’une région ! » Il s’explique : « nous avons la chance d’être sur la Riviera, entre la France et l’Italie, au cœur d’une région qui regorge de produits délicats et savoureux. L’écologie c’est pour moi faire le choix d’utiliser uniquement ces produits naturels. » Des produits qu’il sélectionne principalement auprès des producteurs locaux et qu’il prend toujours soin de déguster avant de les insérer dans ses desserts. « J’aime créer des desserts avec des agrumes de la région comme le citron de Menton ou le cédrat. », confie-t-il. Encore récemment, il découvrait la lavande Carla, « cette fleur du sud comestible que j’adore pour son goût très prononcé. » Respecter l’environnement, c’est pour lui veiller autant à la production qu’à la consommation en travaillant au rythme des saisons ou, avec son équipe, en diminuant au maximum les plastiques dans sa cuisine : « J’ai deux enfants et je pense que tout le monde devrait se sentir concerné par la terre que nous allons laisser aux générations futures ». Mais c’est aussi rémunérer ses producteurs et ses fournisseurs au juste prix. « Ils me donnent leurs meilleurs produits et moi je les mets en valeur dans mes desserts. J’ai une grande estime pour eux et pour leur travail. »  Pour Sandro Michelo, c’est une question de reconnaissance – et d’engagement – réciproque.

Engagement social et développement durable à Monaco

Du bon sens pour un bonheur durable

Ancien meilleur espoir du tennis féminin, lauréate d’une école de commerce... et finalement maraîchère en milieu urbain. Drôle de parcours que celui de Jessica Sbaraglia, fondatrice de la société Terrae, anciennement Terre de Monaco. Mais un parcours finalement plein de bon sens pour celle qui aspire à un bonheur durable. « Du bon sens », c’est d’ailleurs ainsi que la jeune femme définit l’écologie. « Faire du potager de façon naturelle, produire mes propres légumes, recycler les déchets d’un restaurant ou d’une cantine auprès de mes poules... » C’est sa façon à elle de s’engager tous les jours dans le cadre de son travail et de « penser aux futures générations ». Un engagement qui, depuis 2016, pousse Jessica Sbaraglia à raviver le maraîchage au cœur de la Principauté. « Un retour aux origines, du bien-être physique et mental » qu’elle estime salutaire.

jessica baraglia agriculture monaco monte-carlo

De quoi également apporter de la diversité dans les assiettes. Que ce soit celles des écoles, où ses “ potagers permettent de sensibiliser plus de 2000 enfants par an », mais aussi celles du Blue Bay, restaurant doublement étoilé du Chef Marcel Ravin. Planté en permaculture au pied du Monte-Carlo Bay Hotel & Resort, le potager de Jessica Sbaraglia est pour le Chef étoilé une véritable source d’inspiration. Au gré des saisons, il y vient cueillir les parfums de sa cuisine. Et « si on peut le faire à Monaco, précise-t-elle, on peut le faire dans toutes les autres grandes villes ». La preuve avec l’ouverture de nouvelles fermes Terrae : « la prochaine s’ouvre en 2024 à Tubize, en Belgique, sur 10 000 m2 de toiture. Et la deuxième à Nice, en 2025, au cœur d’un nouvel éco-quartier doté d’une toiture de 3000 m2 ». Comme quoi, l’engagement a de l’avenir !

Jardin potager Monte-Carlo Bay Hotel and Resort

Le Développement durable : la juste cause d’un monde qui change

« Difficile d’être brève sur un sujet aussi vaste ! » s’enthousiasme Eva Elmshauser quand on lui demande de définir l’écologie en trois mots. Pour cette Chargée de mission Développement durable au sein de Monte Carlo Société des Bains de Mer, la question écologique embrasse de nombreux domaines qu’il s’agit d’accorder. « Pour obtenir des résultats durables, il faut concilier des aspects économiques, sociaux et environnementaux. Tout est lié ! » Et de rappeler que « les démarches environnementales ont aussi, bien sûr, un impact social et économique. » : du choix des fournisseurs à la mise en place de démarches anti-gaspillage telles que l’approche ”3R” – Réduire, Réutiliser et Recycler – ou encore par la collaboration avec des associations.

Engagement social et développement durable à Monaco

Les exemples ne manquent pas. Mais quelle que soit l’ampleur de la tâche, il s’agit pour Eva Elmshauser de rester ce « moteur actif et positif dans un monde qui change sans cesse ». Sa mission ? Elle est multiple : travailler au renouvellement ainsi qu’au suivi de la Charte de Développement Durable« la quatrième est en préparation » -, calculer le Bilan Carbone de Monte-Carlo Société des Bains de Mer et rassembler les différentes données environnementales qui seront intégrées à la Déclaration de performance extra-financière (DPEF) communiquée aux actionnaires. Mais aussi de la pédagogie avec la tenue du blog Oxygene ainsi que la préparation d’un Guide des bonnes pratiques à destination des collaborateurs de Monte-Carlo Société des Bains de Mer. Enfin et surtout, Eva Elmshauser s’investit énormément auprès des différents établissements dans leurs démarches de certifications, notamment la certification Green Globe, le tout dans un esprit de valorisation et d’amélioration continue. « Une démarche de certification en développement durable est quasiment devenu un standard aujourd’hui dans le tourisme d’excellence. » Ceci autant pour rassurer les clients que pour aider à structurer la démarche sur le terrain. En tant qu’acteur principal du tourisme monégasque, Monte-Carlo Société des Bains de Mer fait évidemment figure de proue en matière d’engagement écoresponsable et de développement durable. « Avec la contribution de nos hôtels, explique Eva Elmshauser, Monaco affiche ainsi un taux de 88% de chambres certifiées ». Et ce n’est pas fini !  La première certification Green Globe du One Monte-Carlo est attendue pour juin 2022, celle du Casino de Monte-Carlo, d’ici 2023. L’objectif, à long terme : « la certification Green Globe pour l’ensemble du Resort Monte-Carlo Société des Bains de Mer ! »

Ma Vie en Rose Monte-Carlo I Roses des Vents

Au nom de la rose, une autre forme d’engagement
 

Depuis le 8 mars 2022 (et ce jusqu’au 8 mai), elles fleurissent ici et là dans les jardins de Monte-Carlo : plus de 100 roses des vents plantées au cœur de la Principauté, entre le square Beaumarchais, le jardin des Boulingrins, la place du Casino et l’avenue de Monte-Carlo. À l’origine de cette étonnante installation, une commande d’art public de Monte-Carlo Société des Bains de Mer afin de venir accompagner la thématique Ma vie en rose, signe de l’ouverture de la belle saison. Elle est l’œuvre d’Eva Dmitrenko et Céline Pagès, deux jeunes diplômées du Pavillon Bosio. Jusqu’au 8 mai 2022, leurs Roses des vents rouges, oranges et jaunes, petites et grandes s’offrent à la vue des promeneurs comme autant d’éclats de poésie. Hymne à la joie de vivre, au mouvement et à la légèreté, ces pièces uniques sont par ailleurs proposées à la vente. Libre à vous de composer votre propre bouquet. L'intégralité des bénéfices de la vente seront reversés à la Croix-Rouge monégasque, en soutien et solidarité envers le peuple Ukrainien.

Choisissez votre rose des vents

Vous aimeriez aussi lire…