Em Sherif Monte-Carlo Cuisine libanaise Monaco Yasmina Hayek
Savourer
Tips & Tops

Nos cheffes au féminin

Place aux femmes dans le monde de la gastronomie ! Monte-Carlo Société des Bains de Mer est fier de vous présenter ses talentueuses cheffes à la tête de 3 de ses restaurants les plus en vogue.

Elles ont du cran et un vrai savoir-faire, avec des origines et des influences très différentes, mais une passion commune pour la gastronomie. Découvrez tour à tour le profil de celles qui tiennent la barre des cuisines de l'Elsa, au Monte-Carlo Beach, Em Sherif à l'Hôtel de Paris Monte-Carlo et du COYA Monte-Carlo.

A la rencontre des Cheffes Melanie Serre, Yasmina Hayek, et Victoria Vallenilla

Mélanie Serre et l'amour pour la cuisine biologique

Elsa, le restaurant 100 % biologique et pêche sauvage du Monte-Carlo Beach, accueille sa nouvelle cheffe : Mélanie Serre. Après avoir inauguré sa propre maison à Paris, la jeune femme envisage cette nouvelle aventure comme un défi personnel.

Rencontre avec une professionnelle passionnée par la mise en valeur de la gastronomie et des produits locaux et le plaisir de ses hôtes.

Découvrez le parcours de Mélanie Serre

 

melanie-serre-restaurant-elsa-monaco Monte-Carlo BEACH

Yasmina Hayek, ou l'art de recevoir

EM Sherif, c’est une affaire de famille et d’amour. Présent dans le monde entier avec déjà 16 établissements, ce restaurant ouvre ses portes au sein de l’Hôtel de Paris Monte-Carlo. Il est dirigé par la cheffe exécutive Yasmina Hayek, fille de Mireille Hayek, créatrice de cette enseigne qui fait rimer gastronomie libanaise, excellence et plaisirs des sens. Rencontre avec une jeune femme passionnée désireuse de faire découvrir, au EM Sherif Monte-Carlo, sa cuisine aux convives monégasques et voyageurs de passage.

Rencontre avec Yasmina Hayek

Em Sherif Monte-Carlo Cheffe Yasmina Hayek

Victoria Vallenilla, créatrice de saveurs et d'émotions

A tout juste 27 ans, Victoria Vallenilla a pris les commandes de la brigade de l’établissement qui sublime les grands classiques de la cuisine péruvienne grâce à de délicates touches de gastronomie asiatique. La Vénézuélienne qui a grandi dans les Caraïbes est ainsi devenue la première cheffe femme du Resort et du groupe COYA. « La restauration est un milieu très masculin. Il faut s’imposer davantage et justifier ses choix davantage qu’un homme », reconnaît fièrement cette jeune femme talentueuse.

Découvrez le parcours de Victoria Vallenilla

« La nourriture passe par les sentiments. »
Victoria-Vallenilla-COYA
Vous aimeriez aussi lire…