Monte-Carlo sporting summer festival 2019
Having fun
Rencontre avec

Clean Bandit : portrait d’un groupe à hits !

En quelques années, le groupe électropop à forte influence classique, Clean Bandit, a conquis l’Angleterre et le monde. Le 8 août, le public de la Salle des Étoiles de Monaco découvrira, dans une atmosphère mirifique, la musique festive d’un groupe porté par le charisme de Grace Chatto. La chanteuse du trio sera la maîtresse de cérémonie de leur venue dans le cadre du Monte-Carlo Sporting Summer Festival 2019. 

Les mélodies de Mozart peuvent-elles cohabiter avec les rythmes de la house ? Grâce à Clean Bandit, on peut répondre « oui » sans conteste. Depuis leur premier tube, le bien nommé Mozart’s House, devenu un hit en 2013, les membres de la formation n’ont cessé de mélanger les genres. Outre l’électro et la musique symphonique, le dancehall, la pop et même le hip-hop sont passés entre les doigts de ces petits génies des charts. Leur secret ? Une facilité à produire des hits carénés et à attirer à eux des vocalistes prestigieux, qui réalisent avec eux des featurings d’anthologie.  

Un couple devenu groupe 

À voir les impressionnants chiffres de streaming et de visionnages Youtube des hits enchaînés par Clean Bandit depuis quatre ans, on a du mal à croire que le groupe ait pu connaître des années de vache maigre. Formée en 2008, la joyeuse bande naît autour des productions électroniques que réalise Jack Patterson. Il utilise à cette époque des samples d’un quatuor à cordes dans lequel joue sa compagne, Grace Chatto (au violoncelle). Le duo est rejoint à Moscou (où vit le couple) par Luke Patterson, le frère de Jack, et Ssegawa-Ssekintu Kiwanuka, qui assure les parties vocales de leurs premières compositions. C’est en Russie qu’ils enregistrent ainsi Mozart’s House, en 2010. Un titre qu’ils vont mettre plusieurs années à réussir à placer en radio. À force d’abnégation, de sets en clubs, et malgré des revirements personnels (Kiwanuka quitte le groupe pour devenir scientifique, Grace et Jack se séparent), ils tiennent bon. La suite appartient au hit-parade : après Mozart’s House, le succès de Rather Be, en featuring avec Jess Glynne, les propulse en tête des charts. Une place qu’ils n’ont guère cessé d'occuper depuis. 

Monte-Carlo sporting summer festival 2019

Au firmament 

Les productions crossover de Clean Bandit, entre classique et électro, envahissent les ondes en 2014 : après Rather Be (qui finira couronné d’un Grammy Award), Extraordinary, Come Over et Real Love sortent en single avec succès. Les morceaux forment l’ossature de New Eyes, leur premier album. Outre une efficacité musicale indéniable, le quatuor travaille énormément le visuel de ses clips, devenant un véritable phénomène sur Youtube. Et le parfum estival de leurs compositions ne manque pas de séduire les clubs du monde entier, ainsi que les scènes : des dancefloors balnéaires aux festivals pop, des soirées de gala aux after party, d’Ibiza à Monaco en passant par Kyoto, toute la planère vibre alors au rythme de leur premier album. 

Un tournant et des succès  

En 2016, le son du trio connaît une profonde évolution. Rockabye, premier extrait de leur second album What is Love ?, voit Sean Paul et Anne-Marie poser leur voix sur une chanson davantage teintée de notes synthétiques que d’arrangements de cordes. Et cette nouvelle recette électropop porte Grace, Jack et Luke au firmament. Durant deux ans, chacun de leurs tubes met en vedette un invité de marque : se succèdent ainsi à leur micro Zara Larsson, Marina (aka Marina and the Diamonds), Demi Lovato, Luis Fonsi, Ellie Goulding… De Solo à Mama en passant par Symphony ou I Miss You, tous ces grands titres bénéficient de versions live que Grace chante seule, elle qui est devenue l’incarnation de Clean Bandit dans leurs clips et sur scène. La jeune femme, accompagnée de ses deux complices musicaux, en fera prochainement la démonstration lors de leur tournée estivale, à Paris pour le Lollapalooza 2019 et à Monaco pour le Monte-Carlo Sporting Summer Festival ! 

Monte-Carlo sporting summer festival 2019
Vous aimeriez aussi lire…