S'émerveiller
Zoom sur

Immobilier : le prix du mètre carré à Monaco

Chaque quartier de la Principauté a ses spécificités. Ambiance, espace, charme, nouveauté... Monaco a tout pour plaire à ceux qui souhaitent investir. 

Focus sur le prix du mètre carré quartier par quartier.

Le must-have de Monte-Carlo : le Carré d'Or

 

C’est incontestablement le quartier le plus prestigieux de Monaco. Monte-Carlo et son Carré d’Or arrivent en tête des désirs des acheteurs... « C’est vivant, pas loin de la mer, et c’est le rêve pour tous les amateurs de shopping », rappelle Emmanuelle Roussel, directrice de Revimmo. Avec ses boutiques de luxe, ses restaurants, ses casinos, et ses immeubles haut de gamme (notamment Les Floralies, Park Palace, Mirabeau et La Petite Afrique), situés entre le boulevard de Suisse et l’avenue de Grande Bretagne, jusqu’à la place des Moulins, sa cote est au plus haut. « 80 % du marché est situé entre 50 000 et 70 000 €/m2, avec des pointes à 100 000 €/m2. Parfois, dans un même immeuble, entre le penthouse et le premier étage sans vue, on peut avoir le plus cher et le moins cher ! » explique Jean-Yves Le Graverend, chez John Taylor. « On fait du sur-mesure, de la haute couture », précise Michel Dotta. Pour acheter un bien à moindre prix (40 000 /m2), il faut miser sur la rue des Roses ou la rue des Géraniums, ou la frontière franco-monégasque.

A la location, la logique est la même : il est possible de dénicher un studio à 2 000 €/mois mais si on se rapproche du Carré d’Or, on monte immédiatement à 2800€.

Monte-Carlo et son Carré d’Or arrivent en tête des désirs des acheteurs.

Monaco en mode exotic

Excentré du centre de Monaco, le quartier des Moneghetti et du Jardin Exotique attire une clientèle à la recherche de calme et séduite par la proximité du parc Princesse Antoinette – terre de jeu pour les enfants – ou du théâtre des Muses. « Acquérir un bien dans ce quartier permet de bénéficier d’une surface plus importante qu’au Carré d’Or et moins chère ! Certains appartements ont des vues plongeantes sur le Rocher, Fontvieille et la mer », rappelle Michel Dotta. Le mètre carré se situe en effet dans une fourchette de 30 000 à 35 000 € pour les immeubles construits dans les années 50. Pour les immeubles offrant une jolie vue, comme le Monte-Carlo View ou le Garden House, il passe vite à 45 000 voire 50 000 €. Certains immeubles restent très recherchés comme l’Eden Tower pour sa vue dégagée et Les Ligures, pour sa piscine et son court de tennis.

Côté locatif, « les loyers se situent entre 600 et 900 €/m2/an », indique Jean-Yves Le Graverend chez John Taylor. Avec des pointes pour des immeubles de très grand standing comme la Tour Simona.

Villa Paloma Monaco Monte-Carlo Society

Fontvieille : plus d'espace

A la fois résidentiel et industriel, ce quartier mixte séduit aujourd’hui de plus en plus d’acheteurs. « Les Anglo-Saxons sont très friands de Fontvieille, indique Lucien Mostacci, directeur de Miells & Partners. Ils aiment le calme de ce quartier bâti sur la mer dans les années 70, ses immeubles luxueux aux volumes importants et son petit port de plaisance, bordé de restaurants et de pubs anglais. » Les sportifs et les familles apprécient également la proximité de la plage Marquet, du stade Louis II et du club de tennis de Cap d’Ail. Quant à la proximité avec l’héliport, elle représente un argument massue pour les hommes d’affaires...

Pour un achat, la fourchette de prix se situe entre 40 000 et 55 000 /m2. Les constructions modernes aux prestations haut de gamme comme le Seaside, Plaza et les Terrasses du port (piscine, spa, salle de sport et gardien) flirtent, elles, avec les 60 000 /m2, pour les étages élevés.

Sur le marché locatif, on peut trouver un grand studio à 2 000 €/mois à Fontvieille et un deux-pièces à partir de 4 000 €.

"Ils aiment le calme de ce quartier bâti sur la mer."
Port de Fontvieille Monaco Monte-Carlo Society

Monaco, côté village 

C’est un vrai petit village aux jolies maisons colorées. Localisation du Palais princier et des principales institutions monégasques, Monaco-Ville est aussi l’épicentre du pouvoir ultra-sécurisé. La vieille ville plaît beaucoup aux acquéreurs : « Les Anglo-Saxons et les Russes sont très demandeurs. Les enfants peuvent aller et venir à pied, en toute tranquillité. C’est piéton, moins pollué et moins bruyant », explique Alain Chantelot, négociateur chez Roc Agency, pour qui le prix du m2 a quasiment doublé en 10 ans. Soit 30 000 à 35 000 € dans les ruelles centrales et 40 000 à 60 000 €/m2 pour les biens situés sur la couronne. « Côté jardins et remparts, la rareté fait le prix. » Si les immeubles du quartier, anciens, sont souvent sans ascenseur ni parking, on trouve néanmoins quelques bijoux. « Il y a de très beaux appartements entièrement refaits par leur propriétaire. Certains ont installé un ascenseur intérieur. »

Une maison de 220 m2 entièrement meublée est ainsi proposée à la location 20 000 €/mois.

Monaco ville vue générique Monte-Carlo Society

Condamine : un charme authentique

Très accessible et convivial, le quartier historique de la Condamine est toujours très demandé. Avec des spots populaires tels le marché de la place d’Armes ou la rue Caroline et ses façades Belle Epoque. Autres atouts pour ce quartier authentique : ses nombreux commerces, bars et restaurants ou encore ses écoles. Notamment l’Université internationale, hébergée dans l’immeuble Stella, au design audacieux.

Bien évidemment, c’est le front de mer de la Condamine qui est le plus coté. « Sur le port, les immeubles de la première ligne ont une vue directe sur le départ et l’arrivée du Grand Prix de Formule1 ! Il y a des immeubles stars comme l’Ermanno Palace, le ShangriLa et le Palais Heraclès », explique Emmanuelle Roussel, chez Revimmo. En étage élevé, le prix du m2 peut y atteindre 60 000 € alors que la plupart des ventes s’opèrent entre 35 000 et 40 000 €/m2.

A la location, on peut trouver un deux-pièces à partir de 2 500 €/mois et un trois-pièces à 4 000 €/mois.

Condamine quartier Monaco Monte-Carlo Society

Quartier La Rousse : la métamorphose

Le quartier La Rousse abrite déjà l’immeuble le plus élevé de la Principauté et l’un des plus onéreux, la Tour Odéon. Les appartements de ce double gratte-ciel de 170 mètres de haut et 49 étages se vendent en effet entre 20 et 50 millions d’euros en raison de prestations haut de gamme. Le sky penthouse de 3 500 m2, doté d’une piscine à débordement et d’un toboggan, a longtemps été réputé comme l’appartement le plus cher du monde...

Deux nouveaux projets immobiliers sortent de terre et devraient plaire aux familles en Principauté. Situé entre le boulevard d’Italie et l’avenue Princesse Grace, le Bay House comprendra 54 appartements privés (250 à 1 000 m2) ainsi que 5 luxueuses villas disposant chacune d’un jardin-terrasse et d’une piscine. Livrées en 2024, ces résidences font partie de l’opération Testimonio II, qui abritera l’école internationale. La Mona Résidence est, elle, un projet architectural original du groupe Michel Pastor. Signé Jean-Michel Wilmotte, il réunit plusieurs talents : le paysagiste Jean Mus, le designer Ora-ïto et l’artiste Daniel Buren...

Au menu : piscines intérieures et extérieures, cinéma et espaces pour enfants. « Le prix du m2 est de 800 à 1 200 €/an », indique Jean-Yves Le Graverend, chez John Taylor. « Dans le quartier, certains immeubles plus anciens restent très appréciés : Château Périgord, à la vue mer exceptionnelle, Parc Saint-Roman et Monte-Carlo Sun », explique Lucien Mostacci, chez Miells & Partners.

Prix du m2 : 40 000 à 60 000 €, en fonction de l’étage.

La Rousse quartier Monaco Monte-Carlo Society

Larvotto, un quartier ultra-prisé

Au Larvotto, les riverains profitent d’un accès direct à la plage, de la proximité des restaurants, du Jardin Japonais, du Jimmy’z et du Sporting d’été. Avis aux investisseurs : il y a très peu de biens à la vente en front de mer, avenue Princesse Grace. Uniquement au 21 et à La Réserve, entre 50 000 et 80 000 €/m2 selon l’étage. Bâtis par la famille Pastor, les autres immeubles du littoral sont proposés à la location. Or, « 90 % du marché locatif se situe entre 800 et 1 200 €/m /an », indique John Le Graverend chez John Taylor. Pour acheter, il faut donc se tourner vers les immeubles situés boulevard du Larvotto, moins chers.

Aujourd’hui en travaux, le quartier a vocation à voir sa cote grimper encore, en raison de la future extension en mer et de la rénovation actuelle de la promenade du Larvotto.

Découvrez également les tendances de l'immobilier monégasque, ou encore les résidences les plus prestigieuses de la Principauté.

Vous aimeriez aussi lire…

Suivez nos actualités & bénéficiez des meilleures offres